Comment retrouver confiance en soi : nos conseils à suivre !

Difficile de se sentir sûr de soi et en pleine confiance chaque jour. La confiance en soi n’est pas innée. Tout au long de notre vie, il faut que nous la travaillions et que nous l’entretenions régulièrement pour ne plus entendre cette petite voix intérieure qui nous dit que nous ne sommes pas à la hauteur et que nous sommes nuls. Voici quelques clés et conseils pour combattre cet obstacle à notre épanouissement personnel qui n’est pas insurmontable rassurez-vous !

Lutter contre notre propre tendance à l’auto-dépréciation

Bien souvent le juge le plus dur et exigent vis-à-vis de soi, c’est nous-même. Cette tendance à l’auto dépréciation est un frein qui nous empêche d’aller de l’avant comme nous aimerions le faire. Pétrifiés, nous sommes paralysés par le stress et toutes sortes d’angoisses qui refont surface. C’est alors que nous nous enfermons dans une image négative de nous-mêmes.

Cibler de quel type de confiance en soi nous manquons

Selon Isabelle Filliozat, auteure de Fais-toi confiance aux Editions Marabout, l’absence de confiance en soi peut se placer à plusieurs niveaux :

  • la confiance de base, c’est à dire le socle de notre sentiment de sécurité intérieure et notre capacité à se sentir à notre place ;
  • la confiance en notre propre personne, en notre instinct, en  nos émotions, c’est-à-dire notre capacité à affirmer nos besoins et à exprimer ce que l’on souhaite vraiment ;
  • la confiance en nos compétences et en notre intelligence ;
  • la confiance relationnelle, c’est-à-dire notre capacité à tisser des liens avec autrui.

Zoom sur les fleurs de Bach

Parmi les méthodes douces pour retrouver confiance en soi et apprendre à mieux gérer ses émotions, on peut citer les Fleurs de Bach. Elles permettent d’agir directement sur nos émotions. Ces élixirs floraux 100% naturel et non addictifs, transforment une émotion négative en son versant positif. En cas de manque de confiance en soi, si vous avez le sentiment de ne pas être à la hauteur face aux situations auxquelles vous êtes confrontés, la fleur de Bach de Mélèze Larch par exemple, peut vous aider à retrouver cette confiance étouffée par vos angoisses. Autre exemple, la fleur de Bach d’Aigremoine (Agrimony) est la fleur de la sincérité. Elle va vous aider à ne plus cacher vos vrais sentiments derrière un sourire de façade en toute circonstance. Il existe 38 espèces composant les fleurs de Bach, avec chacune un effet sur une émotion particulière. On peut utiliser jusqu’à 7 élixirs pour une combinaison personnalisée en fonction de son profil émotionnel.

Mettre en avant ses qualités pour rompre le cercle

Une fois que vous aurez ciblé quelle « partie » vous fait le plus défaut dans votre construction intérieure, attachez-vous à mettre en avant ce pour quoi vous êtes doués. Nous avons tous des zones de sécurité, c’est-à-dire des choses que nous aimons faire et pour lesquelles nous sommes doués. Ne vous enfermez pas dans l’idée que vous êtes nuls dans tous les domaines, ce n’est pas vrai ! Écrivez la liste de vos principales qualités et si vous n’y arrivez pas, faites-vous aider par vos proches. Notez ses qualités sur des post-it à placer un peu partout chez vous. Lorsque vos yeux tomberont sur ses qualités positives qui vous caractérisent, inspirez profondément pour en prendre conscience. Le fait de prendre conscience de vos domaines de compétence, vous permettra de ne plus persister dans l’auto-dévaluation et de rompre enfin ce cercle négatif.

S’accepter tel que l’on est

Bien entendu, s’accepter tel que l’on est ne veut pas dire renoncer au travail de développement personnel que le manque de confiance en soi doit engager. Car ce serait faire le choix d’accepter ce qui n’est finalement que le résultat de symptômes d’un mal être pouvant être corrigé, avec l’aide d’un psychothérapeute si cela est nécessaire. S’accepter tel que l’on est, c’est surtout arrêter de se comparer avec les autres.

Sortir de sa zone de confort petit à petit

Les habitudes sont rassurantes mais n’aident pas forcément à se dépasser et à prendre confiance en nous. Pour les professionnels de la santé, elles permettent simplement de donner une illusion de stabilité. Pour commencer avant de vous challenger plus intensément, essayez de vous déstabiliser à travers de petites actions au quotidien : vous buvez du thé le matin ? Changez pour le café ou le jus d’orange. Vous prenez le métro ? Faites un bout de chemin à pied. L’idée à travers ces minimes changements d’habitude est de prendre conscience que ce ne sont pas nos habitudes qui nous définissent et qui font ce que nous sommes. S’autoriser à faire des choses différentes, même si ce ne sont que des petits détails, participe grandement à votre affirmation et va vous aider à oser être vous, enfin !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *