Millenials, ados : la nouvelle clientèle des chirurgiens esthétiques

Alors que, pendant des décennies, les chirurgiens esthétiques étaient surtout sollicités par des personnes de plus de 50 ans qui souhaitaient corriger les stigmates du temps qui passe, désormais, ce sont les adolescents et les 18-34 ans qui y ont le plus recours.

Chirurgie esthétique chez les jeunes : une étude parlante

À l’occasion du congrès de l’IMCAS (International Master Course on Aging Science) qui s’est tenu à Paris, une étude a révélé que les personnes de moins de 35 ans étaient désormais la principale clientèle des chirurgiens esthétiques. Selon un médecin spécialiste en chirurgie plastique de Lyon, les implants mammaires figurent parmi les actes les plus pratiqués en France, et ont bondi de 20 % à 30 % par rapport à ce qu’il se passait précédemment : il ne s’agit plus de corriger les effets du temps, mais bien d’augmenter la taille de bonnet de soutien-gorge, pour correspondre aux canons de beauté imposés de la société d’aujourd’hui. Alors que les femmes françaises souhaitaient auparavant un bonnet C, aujourd’hui, la mode est au bonnet D, et sans push-up !

Chirurgie esthétique : le retour des madones

Alors que leurs aînés cherchent à atténuer leurs rides grâce à des techniques modernes moins invasives que les liftings (par exemple les injections d’acide hyaluronique, de botox ou encore les ultrasons et la radiofréquence), les plus jeunes ont recours au lipofilling. Il s’agit, explique le chirurgien esthétique que nous avons interrogé, d’une liposuccion couplée à une réinjection de la graisse là où la personne souhaite augmenter ses formes : les fesses, le visage, les mollets, le décolleté… La mode est en effet aux femmes pulpeuses, aux formes bien galbées. Le retour de la pin-up ou de la madone, en définitive ! La liposuccion est ainsi le deuxième acte de chirurgie esthétique le plus pratiqué en France, derrière l’augmentation mammaire.

> Prenez rendez-vous pour une liposuccion à Lyon

Chirurgie esthétique : les nouveaux canons de la mode

Ce recours à la chirurgie esthétique dès le plus jeune âge s’explique par les normes de beauté vantées par les réseaux sociaux et les stars de la téléréalité. L’apparence est devenue si importante aux yeux des adolescents et des millenials (c’est-à-dire les 18-34 ans) qu’ils n’hésitent plus à recourir à la chirurgie esthétique pour sculpter leur corps afin qu’ils correspondent à ce qu’ils voient sur leur écran. Cette tendance existait bien entendu déjà auparavant, mais les réseaux sociaux, sur lesquels les jeunes se mettent en scène, a accéléré et amplifié le phénomène.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *